Domaine de George Sand

Située dans le Pays de La Châtre surnommé le « Pays de George Sand », la Maison de l'écrivain à Nohant où Frédéric Chopin a notamment séjourné, retrace l'histoire de sa vie. Entre George Sand et sa demeure, c'est une histoire d'amour faite d'une succession d'arrachements et de retrouvailles. Elle y reçoit ses amis, les fidèles Berrichons, et les Parisiens : Liszt, Balzac, Chopin, Delacroix, Flaubert... C'est dans cette maison datant du XVIIIe siècle qu'elle écrit la majeure partie de son œuvre : La Petite Fadette, La Mare au diable, Les Beaux Messieurs de Bois Doré, François le Champi. Elle conserve encore aujourd’hui le mobilier et les objets de l’écrivain. Le jardin qui entoure la maison, labellisé Jardin Remarquable, témoigne également de la riche personnalité de George Sand et de son attachement à la nature. C’est un beau jardin d’écrivain. George Sand s'est investie pleinement dans chaque atmosphère. Lieu subtil et original, il étale comme autant de chapitres ses jardins, verger, parterres fleuris, roseraie, potager et bois au gré d’un parc historique de 6 hectares. Au cœur de la Vallée Noire, cette oasis témoigne de l’attachement d’une femme à son terroir, à l’image de ces deux grands cèdres plantés à la naissance de ses enfants, Maurice et Solange. 5 arbres sont labellisés Arbres Remarquables de France : les deux cèdres derrière le château, que George Sand avait plantés pour ses 2 enfants, ainsi qu'un ginko biloba, un saule pleureur et un if. Attention, cette maison est vivante ! Elle respire, transpire l'intimité d'une femme qui a inspiré et charmé ses contemporains : il semble que les doigts de Chopin courent encore sur le piano dont les notes romantiques s'évaporent dans l'air parfumé des jardins. C'est une escapade chargée d'émotion et de belles lettres sur la route des amoureux, une escale hors du temps, sur les traces des traditions populaires que l’auteure a su saisir avec tant de justesse et de tendresse.